Iklasse, tous droits réservés

Pour réussir un oral, il est nécessaire de mobiliser des ressources diverses :

>les ressources physiques : 

  • Respect du temps imparti : il est important que le propos utilise la durée imposée par l’exercice.

  • parler sans notes : il faut lire le moins possible les notes et aller vers l’absence de notes.

  • fluidité : ton propos doit être fluide, les phrases doivent s’enchaîner sans s’arrêter à chacune d’elles.

  • gestion du stress : durant l’exposé, le stress doit être le moins visible. Une bonne respiration avant de commencer peut être une aide.

  • engagement vocal : la voix doit être audible dans l’ensemble de la salle

  • coordination physique : il faut parler debout sans s’agiter ni s’appuyer sur une chaise ou une table.

 

>Clarté et pertinence du propos :

Propos clair : l’expression orale doit être claire et compréhensible du public comme pour un écrit.

réponse apporté à la question : il faut répondre à la question qui est posée au départ de l’exercice.

 

>Qualité de l’interaction :

  • Propos rythmé tenant compte de l’auditoire : le propos doit être assez rapide, ni trop, ni pas assez et le public doit pouvoir suivre. SI l’élève parle trop vite, ou trop lentement, le public va décrocher et ne plus suivre le propos.

  • maîtrise des silences : il faut apprendre à faire des moments (courts) de silence pour garder l’attention du public

  • regard : un oral se fait aussi avec le regard, il faut regarder le jury ou le public et être capable d’interagir par le regard.

 

 

Dans le cas d’un échange avec l’auditoire suivant l’exposé :

 

>les ressources physiques : 

  • Rester mobilisé, disponible et tonique : arrivant après la présentation, l’échange avec le jury ou le public ne doit pas être un temps de relâchement.

 

>Clarté et pertinence du propos :

  • Précision : les réponses apportées doivent être précise et répondre réellement aux questions posées.

  • maîtrise des contenus, rigueur intellectuelle : pour répondre, il faut maîtriser son sujet.

  • réflexion personnelle : pour répondre aux questions, il faut être capable de remettre en question ses propres conclusions, il faut accepter la controverse.

 

>Qualité de l’interaction :

  • Écoute des questions : il faut rester à l’écoute et concentré

  • réflexion : la réponse à des questions suppose une capacité importante de réflexion

  • parole qui s’élabore au moment où elle se dit : l’expression orale improvisée est nécessaire, elle doit rester de qualité

  • Capacité d’adaptation : face à des questions inconnues, il faut savoir faire preuve d’adaptation.